Arnaques et Fraudes

Lumière sur les fraudes et Arnaques

Soyez au courant des risques sur le web. - Fraudes par courriels - Fraudes téléphoniques - ETC...

Faux courriel au nom de la RBC

Faux courriel au nom de la RBC
Par: Annonces Acadie Posté le: 15 Décembre 2019 Vues par: 356

Faux courriel au nom de la RBC

Les fraudeurs utilisent fréquemment les noms d’institutions financières pour tenter de voler des informations et par la suite détourner des fonds sur les comptes des clients.

Voici un exemple de courriel qu’utilisent les fraudeurs, ce courriel provient supposément de la Banque Royal (RBC) et est en anglais.

Dès le départ, on peut se douter que quelque chose cloche, le courriel ne s’adresse pas à votre nom, mais à votre adresse courriel. Signe que l’envoyeur a utilisé un envoi de masse sur des adresses courriels à la pige. Effectivement il est possible d’acheter des adresses e-mail sur le dark web.

L’expéditeur (supposément une banque) vous informe par ce courriel que la RBC a récemment mis à jour sa politique et que vous devez confirmer vos informations personnelles en cliquant sur un lien fourni dans le courriel.

Il n’en est rien, ne cliquez pas sur le lien, en examinant la source du lieu, on voit tout de suite qu’il ne dirige pas vers la Banque Royale du Canada, mais vers un site mis en place afin de récolter vos informations bancaires.

Souvent, ces sites ressemblent à si méprendre aux vrais sites bancaires, mais l'algorithme mis en place sert uniquement à sauvegarder vos informations afin de pouvoirs les utiliser en détournant des fonds.
Bref, ne cliquez jamais sur des liens inclus dans des courriels si vous ignorez la provenance. Si vous êtes incertains, il suffit souvent d’un simple appel à votre institution financière et leur demander si le courriel provient bien de chez eux.

À titre de curiosité, voici la source du lieu de la tentative de récolte d’informations : http://crieg.jp/dhaizgczwy/index.php
En regardant le lien, on s’aperçoit qu’il n’est pas sous protocole ssl, et si vous utilisez Firefox, il vous avise que le site est trompeur.

Auteur: Sylvain Lagacé